DU MUSÉE FRANÇAIS DU CHEMIN DE FER À LA CITÉ DU TRAIN - PATRIMOINE SNCF

Les années 1960

1961

1965

La direction du matériel et de la traction de la SNCF décide de regrouper 36 matériels préservés dans l'ancien dépôt de Chalon-sur-Saône.

Le Président de l'AFAC (Association Française des Amis du Chemin de Fer), Daniel Claire, consacre un catalogue sous la plume de Michel Doerr, Chemin de fer d'hier pour un musée ferroviaire français, qui retient l'attention de la Société Industrielle de Mulhouse (SIM) et d'un jeune industriel, Jean-Mathis Horrenberger.

La SIM désigne alors un comité chargé d'étudier la possibilité de créer un musée ferroviaire à Mulhouse, la ville offrant le terrain.

1968

1969

Le ministre des transports demande un avis favorable sur le principe et les modalités de création d'un tel musée. La restauration des engins est effectuée dans les ateliers SNCF qui se trouve en baisse de charge.

La SNCF, en accord avec le ministère des Transports, accepte la proposition de la SIM (Société Industrielle de Mulhouse).

L'association AMFCF (Association du Musée Français du Chemin de Fer) voit le jour le 14 octobre. Elle a pour mission de présenter un musée français du chemin de fer à Mulhouse et de le développer.

Les années 1970

1971

1974

1976

Le Musée Français du Chemin de Fer ouvre ses portes provisoirement ses portes au public le 12 juin, sur le site de l’ancien dépôt vapeur de Mulhouse Nord. L'inauguration officielle a lieu, quant à elle, le 3 juillet.

La municipalité de Mulhouse entreprend la construction d’un bâtiment pour abriter quelques années plus tard, la collection des matériels du patrimoine SNCF.

29 juin : la première pierre du musée de Mulhouse est posée. La construction d'une première tranche de 6 voies d'exposition (860 mètres) peut démarrer.

17 juin : fermeture définitive du musée provisoire sur le site du dépôt de Mulhouse-Nord qui aura accueilli, en 5 ans, 206 755 visiteurs.

19 juin : ouverture du Musée Français du Chemin de Fer sur le site actuel de Dornach avec la présentation de 52 matériels roulants.

Les années 1980

1982

1983

1984

Extension des bâtiments avec la construction de la deuxième tranche et l'installation d'un pont tournant et d'un chariot transbordeur.

Ouverture de la seconde tranche du musée avec six nouvelles voies portant à douze le nombre des voies d'exposition (13 000 m²).

15 mai : la deuxième tranche du musée est officiellement inaugurée par André Chadeau, président de la SNCF, qui remet à Jean-Mathis Horrenberger le diplôme prestige de la France.

Les années 1990

1995

Les responsables du musée décident d'entreprendre d'importants travaux. Le projet prévoit notamment la construction d'un nouvel espace d'exposition, financé avec des aides de l'État des collectivités territoriales.

Les années 2000

2002

2003

2004

19 septembre : 10 matériels de la collection du musée quittent Mulhouse pour rejoindre Paris en vue de travaux.

Du 17 mai au 15 juin : alors que le musée est en travaux, une partie de sa collection est présentée sur les Champs-Elysées dans le cadre de l'événement "Train Capitale". Les matériels exposés sont ainsi vus par plus de 5 000 000 de curieux, des visiteurs de marque et de nombreux médias du monde entier.

Le musée est fermé toute l'année pour d'importants travaux de modernisation avec, notamment, la construction d'un nouveau bâtiment d'exposition de 6 000 m².

18 juin : un mandat de gestion pour le Musée Français du Chemin de Fer est officiellement signé avec la société Culturespaces. Le musée est alors renommé "Cité du Train".

2005

2007

2008

11 mars : réouverture au public du musée.

14 avril : inauguration du Parcours Spectacle en présence de Gilles de Robien, ministre des Transports, avec un train spécial "Orient-Express" en provenance de Paris.

5 février : présentation par Philippe Mirville, nouveau président de l'AMFCF, d'un plan d'action pluriannuel intéressant la seconde phase de modernisation de la Cité du Train.

16 octobre : présentation du projet des "Quais de l'Histoire" concernant la modernisation de l'ancien hall d'exposition de 13 000 m².

Année de grands travaux avec la construction de la ligne du Tram-train de Mulhouse à Kruth, la rénovation de la plaque tournante, du pont transbordeur et la réfection de la toiture de l'ancien bâtiment.

31 mars : début d'importantes manœuvres de la collection avant la dépose du plan de voie extérieur pour les travaux du tram-train dans le cadre de la future exposition des "Quais de l'Histoire".

2009

15 janvier : début des travaux d'aménagement des "Quais de l'Histoire"

Les années 2010

2010

2011

Livraison de nouveaux matériels de collection en provenance de la réserve de Mohon (BB 9291 Capitole, voitures Mistral 69 et Grand Confort...) et du locotracteur Y 7199 dans sa livrée "Cité du Train" affecté au service des manœuvres.

Le bâtiment historique du musée est entièrement repensé et propose désormais une exposition permanente chronologique de l'histoire du chemin de fer en France : "Les Quais de l'Histoire".

29 avril : inauguration par le président de SNCF, Guillaume Pepy, et le président de Mulhouse Alsace Agglomération, Jean-Marie Bockel.

2013

2018

L'espace de visite de la Cité du Train s'agrandit de plus de 10 000 m2 avec la création du "Panorama Ferroviaire", un espace extérieur dévoué aux animations ferroviaires et l'exposition temporaire et permanente de matériels.

La Cité du Train devient "Cité du Train - Patrimoine SNCF".  Le musée est aujourd'hui considéré comme le plus grand musée ferroviaire d'Europe.

RÉOUVERTURE DU MUSÉE LE 19 MAI 2021

Réservez vos billets.