top of page

#CONFÉRENCE | 574,8 km/h : Les coulisses du record du TGV en 2007

Dernière mise à jour : 25 mars 2022

Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez le 3 avril 2007 à 13h13 ? Peut-être étiez-vous devant votre télévision, comme plus de 5 millions de Français, à suivre en direct un incroyable exploit : le record du monde de vitesse du rail de la rame V150 à 574,8 km/h Séance de rattrapage 👇

574,8 km/h : Un chiffre qui symbolise à lui seul l'excellence française de la très grande vitesse ferroviaire. Avant d'être un exploit technique, ce record est aussi et surtout une formidable aventure humaine, celle de Réseau Ferré de France (devenu SNCF Réseau), Alstom et la SNCF, celle d'hommes et de femmes - techniciens et ingénieurs - devenus, tel le conducteur de la rame Éric Pieczak, les héros d'un jour que beaucoup d'entre nous gardent en mémoire.

Pour célébrer et se remémorer cet incroyable exploit, la Cité du Train, musée du patrimoine SNCF, en partenariat avec le Club de la Grande Vitesse Ferroviaire, vous propose une conférence-débat le dimanche 3 avril 2022 à 15h, en présence de plusieurs protagonistes du record et de spécialistes du monde ferroviaire.


40 ans et trois records du monde


Toujours plus vite. Le rail n'échappe pas à ce défi permanent. Des 46,8 km/h de la Rocket de Georges et Robert Stephenson en 1829 jusqu'à 574,8 km/h avec la rame V150 en 2007, les progrès sont stupéfiants.


En 1955, la SNCF entreprend une série d'expériences qui permettent alors à l'entreprise de remporter le record mondial de vitesse sur rails en atteignant 331 km/h, mais aussi d'acquérir de nombreuses connaissances techniques pour assurer l'avenir du transport ferroviaire à grande vitesse. Les records de vitesse nécessitent en effet des avancées technologiques, qui sont ensuite appliquées au transport quotidien des voyageurs dans des trains plus rapides tout en restant confortables et sûrs.


Le 26 février 1981, lancé à 380 km/h, le TGV bat ce record lors de l’opération TGV 1001. Moins de dix ans plus tard, la rame 325 du TGV Atlantique entre, à son tour, dans l’histoire en atteignant les 515,3 km/h, avant que le record soit finalement porté à 574,8 km/h par la « V150 » d’Alstom, le 3 avril 2007.



Dans les coulisses du record

Imaginée en partenariat avec le Club de la Grande Vitesse Ferroviaire, cette conférence vous embarquera dans les coulisses de cet incroyable exploit.


Comment naît une telle idée de record, comment le conçoit-on, le réalise-t-on et à quoi sert-il ? A-t-on construit un train spécifique, une voie particulière ? Peut-on rouler encore plus vite ? C'est à toutes ces questions, et bien d'autres encore, que cette conférence tentera de répondre.


Avec la participation

d'Éric Pieczak

Membre du Club de la Grande Vitesse Ferroviaire, Éric Pieczak - recordman de vitesse sur rail - sera l'un des six intervenants présents à Mulhouse pour la conférence du 3 avril 2022, aux côtés d'Alain Jeunesse, Bernard Roure, Fabrice Hickenbick, Eliane Allain et Jean-Daniel Nast. Ils se relaieront pour traiter des différentes étapes du record mais aussi échanger et répondre à vos questions qu'ils espèrent nombreuses !



Sur place ou en ligne

Suite la levée des dernières restrictions liées à la COVID-19, nous sommes heureux de pouvoir vous proposer cette conférence au musée, dans la salle Michel Doerr. Attention, places limitées !


Pour celles et ceux qui ne pourraient pas se rendre jusqu'à Mulhouse, pas de panique ! La conférence sera également retransmise en ligne sur les pages et comptes du musée sur les réseaux sociaux.


Séance de dédicace, selfie et visite de l'espace TGV

La conférence sera suivie d'une séance de dédicace (une sélection d'ouvrages autour du TGV est disponible à la boutique du musée).


Et pour finir en beauté, repartez avec votre photo aux côtés d'Éric Pieczak qui se prêtera au jeu des selfies devant une cabine TGV.


Infos pratiques

  • Dimanche 3 avril 2022 à 15h.

  • Réservation conseillée : billetterie aux caisses du musée ou par internet.

  • Nombre de places limité à 100 personnes.

  • Tarif unique (événement) : 9,50€ (le billet comprend l’accès à la conférence et aux collections du musée pour une visite libre le même jour).


En 2007, quelques semaines après le record, la motrice 4402 était présentée à la Cité du Train. 15 ans après, c’est son histoire que le musée propose de vous faire revivre à l'occasion de la conférence du 3 avril 2022.

Le Club de la Grande Vitesse Ferroviaire

Fondé en 2018, le Club de la Grande Vitesse Ferroviaire (CVGF) est une association fédérée par celles et ceux qui ont contribué et contribuent encore aujourd’hui à écrire l’Histoire humaine et technique de la Grande Vitesse Ferroviaire. Tous les départements sont représentés : des bureaux d’études à la maintenance des trains, en passant par l'infrastructure, la génie électrique, mécanique, les essais ou les différents records du monde.

Les six intervenants que vous allez rencontrer lors de la conférence en font tous partie et sont tous animés par le désir de mettre en avant, transmettre et valoriser l’Histoire et les nombreuses avancées permises par la grande vitesse ferroviaire.



Photos : © Cité du Train - Patrimoine SNCF, Médiathèque SNCF, Archives INA.

 
3 868 vues

Comments


bottom of page